Genèse de notre aventure

Tribus Lupis est tout d'abord l'histoire d'une création de classe d'instrument (fifres,tambours,hautbois) en 2012, pour faire revivre le chevalet de Cournonterral disparu depuis près de 70 années dans notre village.
La tâche ne fut pas aisé, vu qu'il n'y avait pas de vidéo et peu voir pas d'écrit.

 

On rapporte que cette célèbre danse aurait été créée à la naissance de Jacques d'Aragon en 1208. Il est le fils de Marie de Montpellier unique héritière de la dynastie Pierre II d'Aragon.

Marie  est fille de Guilhem VII de Montpellier.
À cette époque là, les danses sont surtout des rondes et des farandoles.Elles sont généralement menées par des femmes qui prennent aussi l'initiative de les danser.
On retrouve la notion du "paratgé", cher au coeur des occitans.
Le "paratgé" c'est à dire la noblesse de l'être,"être reconnu pour ce que l'on est" et non pas par sa naissance,sa force ou sa richesse, donc les femmes, ou tout à chacun, peuvent être meneur de ce mode d'expression.

Nous avons donc deux approches de la générosité. Celle qui servira un intérêt ou bien l'autre qui ne sera jamais gratifiée.

En effet en Provence la devise qui illustre le "chivalet" est "fait du bien à Bertrand il te le rendra en cagant"

Pour conclure ce ballet selon le crédit qu'on lui accorde a un réel sens philosophique.Il aura pour but d'exprimer le vécu et le ressenti de chacun dans son rapport avec la générosité, l'échange

Donner, recevoir ... recevoir, donner

une éternelle ritournelle.

Notre cheval jupon compte tenu des légendes de Cournonterral sera baptisé BERTRAND